Le deuxième volet de nos aventures aux Açores nous emmène sur l’île de Pico, entre vignes et volcan, à la recherche d’une nature plus sauvage et d’observation de cétacés!

Nous poursuivons notre exploration des Açores après la verdoyante Sao Miguel, par la volcanique et sauvage île de Pico, qui a retenu notre attention pour sa situation exceptionnelle en ce qui concerne l’observation des cétacés. En effet au sud de l’île pendant de nombreux mois de l’année, vous pourrez y apercevoir baleines et cachalots, ainsi que des dauphins et des orques, de quoi faire rêver! Pico aura été pour nous un véritable coup de foudre, cadre d’une rencontre humaine exceptionnelle, notre histoire d’amour avec l’île ne fait que commencer.

Pico by WilliamK

Les Açores Guide Pratique

Pour ceux qui découvrent le blog, nous vous invitons à vous rendre sur ce lien: Road Trip aux Açores, Guide Pratique. Nous y avons compilé toutes les infos qui nous paraissaient importantes et pertinentes, pour bien préparer son voyage aux Açores. Choix des îles, meilleure période pour se rendre sur l’archipel, location de voiture, tout y est pour faire le meilleur road trip possible!

Açores by WilliamK

Comment se rendre à Pico?

Pour vous rendre à Pico vous aurez le choix entre le ferry et l’avion. Depuis Lisbonne, l’île est desservie par plusieurs vols par jour et de mai à septembre, les ferrys font le trajet depuis Sao Miguel. Vous pouvez également vous rendre à Pico aisément depuis Faial et Sao Jorge, les deux îles voisines. Début avril et déjà sur Sao Miguel, il ne nous restait que l’option avion, avec un vol de 40 min assuré par Sata Airlines.

Petit conseil si vous choisissez cette option ô combien pratique, mais qui n’a pas été sans surprises: Les vols entre Sao Miguel se font sur de petits coucous à hélices, qui ont une contrainte que vous apprendrez à la dernière minute et sûrement à vos dépends, le poids de l’avion. L’avion étant grand comme un mouchoir de poche, et le poids étant un critère de sécurité important, le capitaine peut décider à votre insu de laisser des bagages sur le tarmac pour alléger l’appareil. Ce fut bien évidemment notre cas, enfin le mien. J’ai eu la surprise à l’arrivée comme dix autres passagers, de me retrouver sans bagage et ce pour la deuxième fois en moins d’une semaine… Quelque peu pénible. Nous vous conseillons dans la mesure du possible, de prendre seulement des bagages cabines, ce qui réduira de façon non négligeable également le prix de votre billet, presque du simple au double!

Pico By Caroline Fauvet

« Sa géographie avec l’imposant volcan Pico dont elle tient son nom nous a d’emblée séduits avec ses airs d’Ecosse et d’Islande »

Pico, carnet de voyage

Pourquoi Pico?

Pendant la préparation de notre voyage aux Açores, le choix des îles fut pour un temps un vrai casse tête. Cet archipel magnifique qui regorge de surprises et d’îles plus belles les unes que les autres, nous aura donné un peu de fil à retordre. Nous avons finalement arrêté notre choix sur la sauvage île de Pico pour plusieurs raisons: Elle nous paraissait plus facilement accessible depuis Sao Miguel à cette période de l’année que les îles du groupe Ouest et sa géographie avec l’imposant volcan Pico dont elle tient son nom nous a d’emblée séduits avec ses airs d’Ecosse et d’Islande. L’argument final fut qu’elle est un des meilleurs endroits au monde pour l’observation des cétacés. Amoureux fous de la nature et de ses trésors, il n’en fallait pas plus pour nous convaincre.

Pico By Caroline Fauvet

« Oubliez vos repères de continental stressés, ici tout fonctionne sur une cadence différente »

Arrivée sur Pico

Depuis le ciel, Pico se révèle majestueuse. Le volcan culminant à 2351m, plus haut sommet du Portugal, perçait ce jour là les nuages sous un soleil radieux, sa vue pleine de promesses nous a d’emblée fascinés. C’est absolument réjouis en imaginant nos aventures à venir, que nous posons enfin le pied sur le minuscule aéroport de l’île.

Pico vous mettra d’entrée au diapason de son rythme insulaire. Oubliez vos repères de continental stressés, ici tout fonctionne sur une cadence différente. Sur certains aspects nous y avons même eu des réminiscences d’Asie, dans la façon de faire, de s’organiser, un peu à l’arrache, loin des conventions et qu’est ce que ça fait du bien!

Nous sommes à nouveau passé par Auto Europe pour la location de notre voiture et Hertz proposait les meilleurs tarifs. Ne soyez pas surpris, ils n’ont pas de bureau dans l’aéroport, tout se fait sur le parking. Si vous aimez les organisations carrés, nous vous conseillons un autre loueur. Pour notre part nous n’étions nulle part dans leurs fichiers de réservations, ils ont fini par nous trouver une voiture sans carburant, mais c’est normal ici à Pico 😉

Pico by WilliamK

Pico premières impressions

Pico ne ressemble en rien à sa lointaine voisine Sao Miguel. Plus brute, plus sauvage, plus rude, l’île nous a ensorcelé en un regard. Ses routes sinueuses entourées de coulées de lave séchée d’un noir profond, ses vignes classées au patrimoine mondial de l’Unesco, ses petites maisons en pierre de lave aux volets rouges et ses moulins disséminés aux quatre coins de l’île lui confèrent un charme fou. Le tout dominé par l’imposant mont Pico et son sommet saupoudré de neige, toute cette beauté prend alors une autre dimension, lorsqu’il daigne enfin sortir de sa cape de nuages.

Pico By Caroline Fauvet

Que faire à Pico?

Avec une superficie de 42 kms de long sur 15 kms de large, l’île se parcourt aisément et propose une multitude de choses à faire et à voir: l’ascension du Mont Pico, visiter les tunnels de lave, flâner dans les vignobles classés, partir à la recherche des moulins rouges de l’île, se promener dans les stations balnéaires désertiques une bonne partie de l’année, assister à des levers et couchers de soleil d’exception et bien évidemment, partir en mer observer les cétacés!

Pico By Caroline Fauvet

Espaço Talassa

Pour ne pas perdre une minute de notre court séjour sur l’île, nous avions organisé notre parcours en fonction de la météo, en mettant la priorité sur l’observation des baleines, qui sont à cette période de l’année, proches de la côte sud de l’île. Le vent soufflait fort en ce début de semaine et les jours suivants s’annonçant encore plus pluvieux et venteux, nous voulions mettre toutes les chances de notre côté. Ni une ni deux, nous sommes partis en direction de Lajes Do Pico au sud est de l’île, port principal des compagnies de Whale Watching pour les excursions en mer.

Pico a su se retourner avec habileté suite à l’interdiction de chasse à la Baleine et l’intégration du Portugal dans l’Union Européenne, et a transformé l’ancienne activité principale de l’île en une chasse bien différente, celle à la plus belle photo des géants de la mer.

La compagnie Espaço Talassa, fondée en 1989 par un français, fut pionnière en la matière d’éco tourisme sur l’île. Nous vous recommandons leurs services, leur éthique étant en accord avec la beauté de la nature environnante. Les excursions se font en petits groupes de 12 personnes, sur des zodiacs, pour gêner le moins possible les animaux. Ils ont également stoppé la nage avec les dauphins, activité qui les perturbe beaucoup trop. Ils ne sont pas regardants sur la durée de l’excursion, vous serez en mer pendant 3 heures environ! Pensez à réserver dès votre arrivée sur l’île, pas de problème de ce genre en avril au début de la saison, mais en été ils sont pris d’assaut.

Leurs tarifs 2018

Basse saison, de fin mars au 24 avril et du 22 septembre au 4 octobre, 49 euros par personne.

Médium saison, du 21 avril au 6 juillet et du 25 août au 21 septembre, 54 euros par personne.

Saison haute, du 7 juillet au 24 août, 64 euros par personne.

Nous avons dû à notre grand regret ne pas faire l’excursion au dernier moment. La houle étant trop forte, les creux de 3,50m en zodiac m’ont été déconseillés par l’intégralité du staff. Toujours en rééducation suite à mon accident de la route, il était trop risqué pour moi de prendre la mer dans ces conditions. Si vous souffrez de mal de dos ou que vous êtes enceinte, il faudra attendre une mer d’huile pour prendre le large. Déçue d’être venue d’aussi loin pour réaliser un rêve, et en colère de subir encore d’autres conséquences de l’imprudence d’un chauffard, je ravale mes larmes. La météo des jours suivants étant encore moins favorable, il nous faudra revenir une autre fois à Pico. Notre seule consolation a été de croiser le lendemain d’autres membres du groupe, qui nous ont dit n’avoir vu « que » des dauphins, et qu’il était quasiment impossible de les prendre en photo avec la houle. La baleine n’est quant à elle pas montée à la surface, préférant naviguer dans les profondeurs.

Pico by WilliamK

Les hauteurs de Pico

Le lendemain matin, à l’aube nous sautons dans la voiture en direction des hauteurs de Pico. Nous adorons observer les levers de soleil et nous avons repéré un spot qui parait idéal, perdu dans la montagne. Les routes qui mènent au petit lac, sont tortueuses, peu empruntées si ce n’est par des vaches et des lapins. Arrivés presque au sommet, nous ralentissons dans la brume, un cheval qui a reprit sa liberté se dresse, devant nous, apparition des plus magiques… Nous le dépassons lentement pour ne pas l’effrayer et reprenons émerveillés notre chemin.

Pico by WilliamK

Une fois en haut, c’est un avant goût d’Ecosse qui nous attend. Le vent souffle extrêmement fort, nous peinons à tenir debout. Nous grimpons la petite colline qui mène à l’autre lac, en espérant que Pico se découvre rien que pour nos yeux. Mais sa pudeur l’a emporté ce jour là. Frigorifiés, nous sommes repartis bredouille à nouveau.

Pico By Caroline Fauvet

« La terre du volcan fait le reste et donne au célèbre vin de Pico tout son arôme »

Les vignobles de Pico

Autre ballade incontournable et agréable à faire sur Pico, ses vignobles classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Les vignerons de l’île ont effectué un travail de titans, et mis en place tout un système de petits enclos de roches volcaniques, pour protéger les vignes du vent. La terre du volcan fait le reste et donne au célèbre vin de Pico tout son arôme…Nous avons eu l’occasion de goûter un des rosés de Pico, et bien messieurs dames, il valait le détour! Les parcelles des vignobles se parcourent aisément à pieds, mais c’est vus du ciel qu’ils prennent une autre ampleur!

Pico by WilliamK

Lajido

Nous continuons ensuite notre chemin en direction du village de Lajido, sur la côte nord de l’île. La petite station balnéaire qui revit en été, est une bonne partie de l’année désertée. Elle vaut le détour par le nombre de jolies maisons au m2 que vous croiserez, avec leur architecture typique de l’île. Un petit village marin de poupées, aux allures d’Islande. Les coulées de lave séchée sont ici encore plus présentes qu’ailleurs sur l’île, et offrent un paysage d’une beauté hypnotique.

Pico By Caroline Fauvet

Le centre de l’île

Nous poursuivons notre découverte de l’île en prenant les chemins de traverse, direction la grande ligne droite de plusieurs kms, qui longe le mont Pico que nous apercevons ici et là entre les nuages. Décidément, il se fait désirer. L’attrait d’une ligne droite n’est peut être pas très fort pour un voyageur, mais pour un photographe voyageur, tout est bon à prendre en photo 😉

Pico by WilliamK

Le Lagoa do Capitão

Spot superbe que nous avions repéré le matin même et situé en plein coeur de l’île, le Lagoa de Capitão a révélé toute sa beauté au coucher du soleil! Jouissant d’une vue sublime sur le mont Pico en arrière plan, paisible à souhait, la tranquillité du lieu et les reflets du soleil sur le lac nous ont émerveillé. Pico nous a même fait l’honneur d’enfin se dévêtir de sa robe de nuages, auréolé d’un soleil rougissant à sa vue, on vous laisse admirer par vous même, la splendeur du paysage.

Pico by WilliamK

L’ascension du mont Pico

Incontournable à faire si vous décider de vous rendre à Pico, l’ascension du volcan restera on l’imagine, un moment fort du voyage. Nous avons dû renoncer pour des questions de météo défavorable et je ne suis pas sûre au final que j’aurais pu la tenter… Décidément Pico se rebiffe et ne nous laisse pas faire le voyage de nos rêves 😉

Infos pratiques

Pour ceux qui pourront tenter l’ascension, nous avons réuni pendant notre séjour quelques infos qui pourraient vous être utiles, car cette ascension bien évidemment se prépare et ne s’improvise pas! Renseignez vous auprès de la maison de la montagne sur les conditions météo pour choisir le jour le plus propice à cette randonnée. Sachez qu’un quota de 250 randonneurs par jour a été également mis en place, mieux vaut arriver tôt le matin en été si l’on veut grimper. Les services de guide équipés de Gps sont aussi disponibles moyennant quelques dizaines d’euros. Nous l’aurons observé pour notre part sous toutes les coutures, mais de loin. Une raison de plus de revenir à Pico!Pico By Caroline Fauvet

Où dormir à Pico?

La voilà la raison numéro 1 qui a fait que ce voyage a eu une saveur si particulière, une rencontre humaine exceptionnelle avec Véronique et Arthur nos hôtes Airbnb. Installés à Pico depuis 12 ans, ils nous ont partagé leur amour pour l’île dans la bonne humeur et la simplicité. Nous avons passé à leurs côtés des moments qui resteront gravés longtemps dans nos mémoires. C’est avec une certaine nostalgie que nous nous remémorons depuis notre retour, nos moments passés avec eux sur la terrasse à observer la mer à travers les jumelles d’Arthur, refaire le monde autour d’un délicieux dîner et discuter littérature sous les étoiles.

Pico by WilliamK

Leur gentillesse, leur humour et leur accueil comme en famille nous a fait chavirer le coeur. Nos papilles salivent encore en repensant au pain maison de Véro et ses confitures plus bonnes les unes que les autres, ses petites douceurs que l’on a tant apprécié. Véro a même la délicate attention de préparer pour ses hôtes de succulents croque monsieur au cumin en cas de petite faim dans la journée… C’est en partie pour les revoir, que nous souhaitons si vivement retourner là-bas, nous savons pourquoi le destin nous a dirigé cette fois jusqu’au milieu de l’Atlantique!

Pico by WilliamK

Il est également possible pour ceux qui viennent à Pico principalement pour observer les cétacés, de loger au sain d’Espaço Talassa, qui propose des hébergements sur le port de Lajes Do Pico, juste au dessus de leur boutique. Nous avons rencontré de nombreux touristes qui avaient choisis cette option, effectuant plusieurs sorties en mer avec la compagnie dans la semaine.

Où manger à Pico?

Là encore, notre cuisine préférée fut celle que nous avons partagé avec Véro et Arthur, au petit déjeuner et au dîner. Nous avons cependant testé trois restaurants ailleurs sur l’île, qui se sont révélés de bonnes surprises.

Restaurante Lagoa, situé sur le port de Lajes Do Pico, ce restaurant propose une formule buffet à prix doux et des poissons du jour à la carte. Un bon rapport qualité prix le midi, à la bonne franquette, avec un service très sympa.

Bistrot Whale’come, le restaurant d’Espaço Talassa à Lajes Do Pico, propose de bons plats, avec également des options végétariennes. Une escale sympa sous le soleil, avant de partir en mer.

Caffe 5, notre coup de coeur, recommandé par Véro et Arthur, pour déguster de bonnes grillades et de délicieux Kebabs qui change du poisson de temps en temps. Le restaurant est situé à Madalena et il propose également plusieurs options végétariennes. La salle est minuscule donc arrivez tôt ou bien évitez les heures de pointe.

Pico by WilliamK

Pico en résumé

Nous sommes restés 3 jours sur l’île et ce fut bien trop court. Nous vous conseillons si vous le pouvez, d’y passer au moins 5 jours. La météo comme ailleurs aux Açores n’en fait qu’à sa tête, il faudra composer avec. Cela vous permettra également de reporter des activités prévues ou de vous adapter aux conditions les plus propices à chaque activité. Si votre budget le permet, n’hésitez pas à faire plusieurs sorties en mer pour observer les cétacés: tous les gens rencontrés ayant procédé de cette manière, nous ont raconté qu’ils en avaient vu une bien plus grande variété!

Notre séjour aux Açores se termine, nous y reviendrons très bientôt pour d’autres aventures! Nous vous laissons avec une vidéo des Açores vus du ciel, pour aiguiser encore un peu plus votre envie de vous y envoler!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer