Passionnés de lecture à la recherche de nouveautés, de grands classiques mais surtout de petites pépites, voilà ma dernière sélection de livres à offrir ou à s’offrir pour clôturer l’année en beauté!

Nous nous sommes quittés sur des plages de sable chaud, nous nous retrouvons en plein coeur de l’automne avec toujours comme fil conducteur des mots qui se lient les uns aux autres pour nous raconter de merveilleuses histoires. Pour terminer l’année avec des aventures plein la tête et plein le coeur, à garder pour soi ou à partager pour continuer à rêver, je vous ai fait une sélection de ce que j’ai lu de meilleur depuis ces quatre derniers mois. Si vous recherchez des livres à offrir ou à vous offrir, suivez le guide!

Livres à Offrir

Lire encore et toujours

J’ai lu depuis notre dernier rendez-vous estival une trentaine d’ouvrages, des milliers de pages, voyageant aux quatre coins de la planète au fil des récits, du 18 ème siècle à nos jours, m’attardant dans les bas fonds New Yorkais, voguant sur les mers du monde, vibrant à l’unisson avec d’autres lecteurs, à travers les destins de héros réels ou fictifs. J’ai lu des livres inoubliables et d’autres qui ne laisseront qu’une empreinte éphémère dans ma mémoire, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai tremblé, je me suis indignée, ennuyée, mais j’ai surtout rêvé et ressenti un condensé d’émotions dont je vous fait ici ma sélection.

Le bouche à oreille reste pour moi la meilleure recommandation pour choisir dans quelle nouvelle aventure on va se lancer parmi les milliers d’ouvrages alignées sur les étagères des librairies. Et puis quel bonheur quand enfin on ouvre un livre qu’on ne peut plus lâcher, que les heures passent sans que l’on s’en aperçoive, absorbé, passionné, transporté…Les livres dont je vais vous parler ont une place à part et m’ont tous touché chacun pour une raison bien particulière, ils seront de merveilleux livres à offrir ou à vous offrir! La plupart de mes recommandations sont en livre de poche, pour les petits budgets, les Noël de potes et pour ceux qui n’arrivent pas à choisir et qui voudraient offrir plusieurs livres à la fois!

Livres à Offrir

Quels livres à offrir à qui?

Je n’ai pas pu poser « le Gang des Rêves »  après l’avoir commencé. Malgré la dureté de certaines séquences, c’est un véritable « page turner » que l’on dévore, fasciné par cette histoire d’amour hors norme avec comme toile de fond le New York des années 20 où l’on assiste aux débuts du cinéma et de la radio. J’ai adoré la plume de Romain Gary dans « La Promesse de l’Aube », qui décrit avec tellement d’humour, de poésie et de finesse, son histoire d’amour absolu avec la femme de sa vie, sa maman. J’ai vibré sur des décennies à travers les destins des personnages romanesques de la saga « La Chute des Géants » de Ken Follet, durant la Première et la Seconde guerre mondiale, en voyageant aux quatre coins du globe; on se passionne pour ces années qui ont fait basculer le Monde. Ce sont des « page turner » également, me rappelant à quel point j’avais aimé passer des heures en compagnie de ses précédents romans: « Les Piliers de la Terre » et « Un Monde sans fin ». J’ai pleuré, je me suis indignée à la lecture de « Bakhita » qui est si tristement encore d’actualité. L’écriture implacable de Véronique Olmi racontant les horreurs de l’esclavage m’aura presque fait abandonner le livre, les 200 premières pages étant insoutenables. J’ai pourtant persévéré pour connaître le destin de cette femme exceptionnelle ayant réellement existé; je ne regrette pas, son parcours est d’une force incroyable et m’aura bouleversée.

J’ai été très émue par « Une bouche sans personne » qui m’a rappelé l’écriture que j’aime tant de Romain Gary et la poésie de Boris Vian dans « l’Ecume des jours ». Très émue également par l’histoire de la maman de Delphine de Vigan dans « Rien ne s’oppose à la nuit ». J’ai été emportée par le grain de folie de « En attendant Bojangles » et de « Mazie ».  J’ai tremblé de rage et de peur pour les héroïnes Afghanes de « La Perle et la Coquille ». J’ai appris, compris beaucoup de choses et au passage pansé quelques plaies à la lecture de « Femmes qui courent avec les loups » et de « La Femme Indépendante » deux ouvrages très différents mais passionnants sur la condition féminine. J’ai suivi les méandres tortueux de l’esprit de Theo Ellsworth avec sa BD « Capacity » et j’ai enfin découvert l’écriture de Camus à travers « La Peste ». 

Pour encore plus de choix

Vous trouverez plus bas dans l’article les quatrième de couverture de tous les livres que je viens d’évoquer, pour mieux vous imprégner de leurs univers et choisir quels livres à offrir.

Pour ceux qui souhaiteraient encore plus d’idées de livres à offrir, rendez vous sur mes deux précédents articles : « Lectures d’été » et « Livres Indispensables« , vous y retrouverez d’autres romans passionnants, mais également des ouvrages de développement personnel, des autobiographies, de la sociologie et de la psychologie. Bonne lecture! Livres à Offrir By Coolkidsonthedancefloor

Mes derniers coup de coeur

« Le Gang des Rêves » de Luca Di Fulvio

« New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de  » rêve américain « . C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ? »

« La Promesse de l’Aube » de Romain Gary

« – Tu seras un héros, tu seras général, Gabriele D’Annunzio, Ambassadeur de France – tous ces voyous ne savent pas qui tu es ! Je crois que jamais un fils n’a haï sa mère autant que moi, à ce moment-là. Mais alors que j’essayais de lui expliquer dans un murmure rageur qu’elle me compromettait aux yeux de l’Armée de l’Air, et que je faisais un nouvel effort pour la pousser derrière le taxi, son visage prit une expression désemparée, ses lèvres se mirent à trembler, et j’entendis une fois de plus la formule intolérable, devenue depuis longtemps classique dans nos rapports : – Alors, tu as honte de ta vieille mère ? »

Trilogie « La Chute des Géants » de Ken Follet

« A la veille de la guerre de 1914-1918, les grandes puissances vivent leurs derniers moments d’insouciance. Bientôt la violence va déferler sur le monde. De l’Europe aux États-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer. Passions contrariées, jeux politiques et trahisons… Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments à travers le destin de personnages exceptionnels… Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles et les peurs pour s’aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde. Entre saga historique et roman d’espionnage, intrigues amoureuses et lutte des classes, ce premier volet du Siècle, qui embrasse dix ans d’histoire, raconte une vertigineuse épopée où l’aventure et le suspense rencontrent le souffle de l’Histoire… »

« Bakhita » de Véronique Olmi
« Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion.
Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres. »
Livres à Offrir

Romans liés à la Seconde Guerre Mondiale

« La Peste » Albert Camus

« – Naturellement, vous savez ce que c’est, Rieux ? – J’attends le résultat des analyses. – Moi, je le sais. Et je n’ai pas besoin d’analyses. J’ai fait une partie de ma carrière en Chine, et j’ai vu quelques cas à Paris, il y a une vingtaine d’années. Seulement, on n’a pas osé leur donner un nom, sur le moment… Et puis, comme disait un confrère :  » C’est impossible, tout le monde sait qu’elle a disparu de l’Occident.  » Oui, tout le monde le savait, sauf les morts. Allons, Rieux, vous savez aussi bien que moi ce que c’est… – Oui, Castel, dit-il, c’est à peine croyable. Mais il semble bien que ce soit la peste.  »

« Une Bouche sans Personne » de Gilles Marchand
« Un comptable se réfugie la journée dans ses chiffres et la nuit dans un bar où il retrouve depuis dix ans les mêmes amis. Le visage protégé par une écharpe, on ne sait rien de son passé. Pourtant, un soir, il est obligé de se dévoiler. Tous découvrent qu’il a été défiguré. L’homme commence à se raconter. Léger et aérien en apparence, ce récit devient le roman d’un homme qui se souvient et survit – vivante et poétique incarnation d’une nation qui survit aux traumatismes de l’Histoire. »
« La Promesse de l’Aube » et La trilogie de Ken Follet entrent également dans cette catégorie

Livres à Offrir

Roman / New York

« Mazie Sainte Patronne des Fauchés et des Assoiffés » de Jami Attenberg

« Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l’on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition – vont bon train. Mazie aime la vie, et ne se fait jamais prier pour quitter sa « cage » et faire la fête, notamment avec son amant « le capitaine ».Avec l’arrivée de la Grande Dépression, les sans-abri affluent dans le quartier et la vie de Mazie bascule. Elle aide sans relâche les plus démunis et décide d’ouvrir les portes du Venice à ceux qui ont tout perdu. »

A lire si vous voulez rester à New York, « Le Gang des Rêves. »

Livres à Offrir

Roman / autobiographies sur le thème de la mère

« Rien ne s’oppose à la nuit » de Delphine de Vigan

« Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre.
Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. »

« En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut

« Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. »

Pour poursuivre sur le même thème, « La Promesse de l’Aube »
Livres à Offrir

Romans et essais sur la condition Féminine

« La Perle et la Coquille » de Nadia Hashimi

« Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses sœurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu’à ce qu’elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d’une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan. »

« Femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estés

« Chaque femme porte en elle une force naturelle, instinctive, riche de dons créateurs et d’un savoir immémorial. Mais la société et la culture ont trop souvent muselé cette  » Femme sauvage » afin de la faire entrer dans le moule réducteur des rôles assignés. Psychanalyste et conteuse, fascinée par les mythes et les légendes, auteur également du Jardinier de l’Eden, Clarissa Pinkola Estés nous propose de retrouver cette part enfouie, pleine de vitalité et de générosité, vibrante, donneuse de vie. A travers des « fouilles psycho-archéologiques » des ruines de l’inconscient féminin, en faisant appel au traditions et aux représentations les plus diverses, de la Vierge Marie à Vénus, de Barbe-Bleu à la petite marchande d’allumettes, elle ouvre la route et démontre qu’il ne tient qu’à chacune de retrouver en elle la Femme sauvage. »

« La Femme Indépendante » de Simone de Beauvoir

« La femme a toujours été, sinon l’esclave de l’homme, du moins sa vassale ; les deux sexes ne se sont jamais partagé le monde à égalité ; et aujourd’hui encore, bien que sa condition soit en train d’évoluer, la femme est lourdement handicapée. En presque aucun pays son statut légal n’est identique à celui de l’homme et souvent il la désavantage considérablement. »

Livres à Offrir

BD

« Capacity » de Theo Ellsworth

« Ce roman graphique du jeune américain Theo Ellsworth est pour le moins étonnant. Invité en un voyage surréaliste dans les méandres de l’esprit de l’auteur, le lecteur est embarqué ici dans un dédale de forêts, de villes et de cavernes extraordinaires, dans un univers onirique peuplé de monstres bienveillants qui ne sont pas sans rappeler les Maximonstres de Maurice Sendak. Nous proposant d’effectuer ce voyage à la première personne, il offre une vision inédite de l’esprit du créateur, complexe, tortueux, fascinant, d’une richesse infinie. Comme dans un rêve, Ellsworth enchaîne les aventures — nos aventures — avec une chaleur et une sincérité qui séduisent immanquablement. Son sens du détail très poussé nous entraîne dans chaque page, dont chaque relecture propose de nouvelles découvertes. Si l’exploration de l’inconscient de l’artiste n’est pas un sujet neuf, on peut sans peine dire de Capacity que ce roman graphique s’y livre de manière visionnaire et, sans nul doute, est de ceux qui marquent profondément ses lecteurs. »

J’espère que vous avez pu trouver de l’inspiration, je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année auprès de ceux que vous aimez et j’espère que mon article vous aura permis d’y voir plus clair si vous avez des livres à offrir! Je vous dit à très bientôt pour de nouvelles recommandations littéraires, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaires!