Une croisière aux îles Komodo inoubliable dans ce parc National à couper le souffle, entre îles désertes et rencontre magique avec des dizaines de raies manta, notre dernier chapitre de nos aventures Indonésiennes se termine avec une croisière d’exception qui restera à jamais gravée dans nos mémoires!

Il y a plusieurs mois en plein hiver Parisien, un dimanche de grisaille au fond de mon lit, je flâne sur Instagram. Dans l’explorer, entre selfies sans intérêt, paires de fesses bombées accompagnées de citations hautement philosophiques pour nous souhaiter une belle journée, je déplore le vide intersidéral que les dizaines de petits carrés qui se suivent et se ressemblent disent des blessures narcissiques de l’être humain. Au moment de fermer l’application mes yeux sont attirés par une pastille haute en couleur: de l’eau turquoise, un bateau blanc et des rayons de soleil… Je clique et défile le feed et me prend à rêver de me télétransporter en un clin d’oeil sur ces îles désertes paradisiaques où tout le monde semble avoir la banane accrochée jusqu’aux oreilles. Une croisière aux îles Komodo? il faudrait vraiment être difficile pour ne pas apprécier. Je m’abonne et garde dans un coin de ma tête le nom plein de promesse du tour operator qui propose de telles croisières, Le Pirate Beach Club de Labuan Bajo en Indonésie.

Croisière aux îles Komodo

« nous n’avons pas de mots pour décrire avec justesse ce que nous avons vécu là-bas! Ce fut incroyable du début à la fin »

Coincidence, nous avons prévu de nous envoler là bas cette année, à Bali et Java, un petit détour de plus par Komodo ne semble pas infaisable… L’idée prend de la place dans mon esprit et quand j’ai une idée en tête, rien de m’arrête. J’en parle à William, nous fouillons leur site internet en long en large et en travers, le budget semble correct en avril hors saison, la décision est prise, nous allons partir rejoindre le Pirate Explorer pour une croisière aux îles Komodo en snorkeling, pour trois jours et deux nuits, au bout du monde. Et les amis on vous le dit tout de suite, nous n’avons pas de mots pour décrire avec justesse ce que nous avons vécu là-bas! Ce fut incroyable du début à la fin. J’écris ces lignes plusieurs mois plus tard et les souvenirs sont toujours aussi vifs et nous ne rêvons que d’une chose, y retourner dès que possible! On vous raconte en détail notre croisière de rêve, j’espère que vous être prêts à en prendre plein les yeux!

croisière aux îles Komodo

« On y vient principalement pour se rendre sur l’île de Komodo y observer les dragons ou bien pour les nombreuses croisières de plongée qui y sont organisées »

Labuan Bajo

Située sur l’île de Flores nous n’avions jusque là par encore entendu parler de la petite ville de Labuan Bajo, cela allait être bientôt chose faîte. Haut lieu de rendez vous pour les plongeurs du monde entier qui viennent admirer les fonds majestueux du parc National des îles Komodo, Labuan Bajo est une bourgade en plein essor où les constructions commencent à pousser ici et là mais qui ne ressemble en rien pour l’instant à sa lointaine cousine Bali. On y vient principalement pour se rendre sur l’île de Komodo y observer les dragons ou bien pour les nombreuses croisières de plongée qui y sont organisées. Plus snorkleurs que plongeurs, la formule proposée par le Pirate Beach Club convenait parfaitement à ce que l’on cherchait. Si c’est la plongée qui vous intéresse, renseignez vous, de nombreuses agences sur place peuvent répondre à votre demande dans toutes les langues du monde.

croisière aux îles Komodo

« Nous y avons passé un super séjour à admirer le coucher de soleil sublime sur la baie en sirotant des cocktails sur le rooftop du deck »

Notre réservation en poche sur le Pirate Explorer, il nous restait à organiser notre séjour pour pouvoir profiter pleinement de l’expérience. Pour continuer sur notre lancée nous avions booké le jour d’avant et le jour d’après la croisière, au Pirate Beach Club terrestre de Labuan Bajo. Nous y avons passé un super séjour à admirer le coucher de soleil sublime sur la baie en sirotant des cocktails sur le rooftop du deck, à se faire dorer la pilule dans la petite piscine, à prendre le temps de vivre en journée et à apprécier regarder des films le soir sur l’écran géant sous les étoiles… Ahhhh je veux y retourner!! Si mes souvenirs sont bons, hors saison au mois d’avril, la chambre était à 35 dollars la nuit pour deux personnes, avec les petits déjeuners inclus. Pour les voyageurs à plus petit budget il existe d’autres endroits où séjourner à Labuan Bajo, notamment des guests house et auberges de jeunesse. On voulait se faire plaisir, nous n’avons pas regretté!

Se rendre à Labuan Bajo

Vous trouverez plusieurs vols par jour depuis Bali pour rejoindre Labuan Bajo en environ une heure. Plusieurs compagnies assurent des vols réguliers, pour un bon rapport qualité prix nous avions choisi la compagnie Nam Air, on vous les recommande, nos vols étaient abordables et se sont très bien passés. Prévoyez par contre des éventuels retards surtout si vous avez des vols l’après midi, cela se passe comme ça en Indonésie!

Où manger à Labuan Bajo?

Labuan Bajo se fait assez facilement à pied et vous y trouverez pas mal de petits restaurants, pour tous les budgets, notamment au marché de nuit. De nombreuses trattoria y ont aussi vu le jour, si vous avez envie d’une pizza comme en Italie ou de pâtes fraiches c’est même possible, une grosse communauté italienne s’étant installée là bas.

Nous avons mangé plusieurs fois au Pirate Beach Club, c’est super bon mais plus cher qu’ailleurs. N’hésitez pas à explorer le coin, en fin de séjour nous avions envie pour notre part de manger autre chose que du nasi goreng. La Cucina sert de délicieuses pizzas et nous avons très bien mangé aussi chez Mediterraneo.

croisière aux îles Komodo

La croisière

Mais revenons à ce qui nous intéresse le plus ici cette fameuse croisière aux îles Komodo! Neuf heures du matin le jour du départ, nous attendons les autres voyageurs qui doivent partir avec nous dans le restaurant du Pirate. Deux Indonésiens et deux Canadiens feront partie de l’aventure, Will et Tesar ont déjà repéré les drones de l’un et de l’autre, c’est sûr ils vont s’entendre. On se présente, souriants, nous rencontrons Harris qui sera notre capitaine, les dernières formalités sont réglées et nous partons enfin en direction du port pour rejoindre notre bateau dont nous admirions les allées et venues dans la baie depuis deux jours en se disant que bientôt se serait nous. Des semaines que l’on attendait ce moment, je suis au comble du bonheur.

croisière aux îles Komodo

« Le bateau blanc et turquoise est tellement joli, bien pensé et bien aménagé, nous sommes à ce moment là les gens que vous pourriez voir avec la banane jusqu’aux oreilles sur Instagram »

Pour notre séjour notre bateau ne sera pas complet, nous partirons donc à 6 vers de nouvelles aventures. Nous mettons le pied à bord, rencontrons les deux autres membres de l’équipage. Nous faisons le tour, découvrons nos chambres à l’étage avec une vue imprenable sur l’horizon, c’est superbe. Le bateau blanc et turquoise est tellement joli, bien pensé et bien aménagé, nous sommes à ce moment là les gens que vous pourriez voir avec la banane jusqu’aux oreilles sur Instagram, c’était donc vrai 😉 Nous larguons les amarres, on s’assoit face à la mer les cheveux au vent, ne nous doutant pas une seconde de l’intensité des moments que l’on s’apprête à vivre!

On se regarde, on s’observe, on se raconte comment on en est venus tous aux quatre coins du monde à rêver de cette croisière et à se retrouver là enfin, à le vivre pour de vrai. Cerise sur le gateau nous sommes ravis de n’être que six, apparemment sur la même longueur d’onde, venus chercher de la magie au contact de la nature, de la déconnection et de l’aventure dans un cadre exceptionnel. Le bateau fait son premier stop de la journée, nous enfilons palmes et tubas et nous partons explorer notre première île déserte en plongeant dans les eaux turquoises.

croisière aux îles KomodoDe retour à bord nous prenons place sur les filets de chaque côté du bateau, brûlants sous le soleil, respirant l’odeur des embruns et de la crème solaire, l’impression d’être seuls au monde et d’avoir tiré le gros lot des vacances de rêve. Cela valait le coup de venir d’aussi loin, l’excitation ne retombe pas. Nous croiserons quelques heures plus tard nos premières raies manta et suivront le courant avec elles, les observant onduler majestueusement sous nos palmes.

Après cette première rencontre inoubliable avec la faune sous marine, nous nous dirigeons vers une autre île pour y faire un trek et admirer le coucher de soleil à perte de vue sur l’horizon. Chacun vie sa vie, nous croisons l’autre bateau du Pirate qui vient nous rejoindre, musique à fond. Deux salles, deux ambiances. On se regarde et on se comprend, encore une fois ravis du destin qui nous a fait prendre le large avec d’autres voyageurs qui apprécient le calme et la sérénité des lieux. On plonge une fois, deux fois, trois fois, on fait des allers retours sur le bord de la plage. Harris nous raconte ses histoires de capitaine, ses aventures dans le parc national, William et lui se marrent ensemble, on écoute, on se prélasse, on profite de la vie qui a ce jour là une saveur bien particulière. On enfile nos chaussures de trek et nous montons dans le petit bateau à moteur rejoindre l’île depuis laquelle on apercevra le soleil embraser l’horizon.

croisière aux îles Komodo

« On se motive et c’est parti, l’ascension commence sous quarante degrés. Arrivés en haut la vue est imprenable, sublime, à couper le souffle »

Nous débarquons quelques minutes plus tard et nous ne sommes pas seuls, d’autres bateaux de croisière mouillent dans la baie. On aperçoit au loin de minuscules silhouettes, tout en haut. Il va falloir grimper, sous le cagnard, mais on est venus pour ça. On se motive et c’est parti, l’ascension commence sous quarante degrés. Arrivés en haut la vue est imprenable, sublime, à couper le souffle. Nous sommes une vingtaine et quatre drones sont de la partie. Rien pour gâcher le spectacle hormis le bruit bourdonnant des quatre engins volants, mais c’est pour la bonne cause, on repartira avec des images sublimes. Je me dis quand même qu’en haute saison, ça ne doit pas être la même histoire, le monde, la foule, les drones… Le soleil s’en va peu à peu et nous reprenons le trek pour rejoindre notre petite embarcation que l’on voit à peine dans la baie.

« Mes mains frôlent l’eau et le plancton d’un bleu fluorescent fait son apparition »

Nous quittons l’île au moment visuellement dingue où le soleil s’éteint dans notre dos et la lune commence à monter devant nous. Nous ne sommes éclairés que par la lumière des éléments dans la chaleur douce de la nuit tombante. Mes mains frôlent l’eau et le plancton d’un bleu fluorescent fait son apparition. Nous n’avions jamais vu une chose pareille, de chaque côté de notre petit bateau, des trainées bleues découpent le noir profond de l’océan.

Nous voilà de retour sur notre bateau de rêve pour un délicieux repas à refaire le monde sous les étoiles. Surprise de taille on peut regarder des films sur le bateau, Harris nous installe l’écran en toile et nous regardons Tom Hanks survivre comme il peut sur son île déserte. Définitivement pas la même aventure. De la magie plein les yeux nous décidons de nous lever aux aurores le lendemain pour aller admirer le lever de soleil de l’autre côté de la baie, nous ne sommes là que pour quelques jours et nous voulons en profiter à fond.

croisière aux îles Komodo

« tout d’un coup alors que le soleil prend peu à peu de la hauteur, deux dauphins surgissent hors de l’eau »

Les premières lueurs pointent le bout de leurs nez et nous partons nous poser en plein milieu de la baie, les yeux encore à moitié fermés. Une fois de plus, la lune est haute dans le ciel derrière nous et le soleil commence à se lever, l’impression d’être au milieu de l’univers. Et là tout d’un coup alors que le soleil prend peu à peu de la hauteur, deux dauphins surgissent hors de l’eau. De la magie dans la magie, on ne pouvait pas rêver mieux, mon coeur fait un bond. Il y a un tel bonheur à voir des animaux sauvages dans leur milieu naturel, que lorsqu’ils nous font la joie de se montrer, l’expérience est bouleversante. Si vous êtes observateur vous pouvez voir une de leur nageoire à droite au milieu de la photo…

« Je plonge la tête sous la surface et le temps s’arrête.. Des milliers de poissons nagent sous mes yeux dans une eau limpide, c’est une explosion de couleur »

De retour sur le bateau encore émerveillés, nous prenons cette fois la direction du célèbre rocher de Batu Bolong, fameux pour être un aquarium à ciel ouvert. Nous approchons et sommes accueillis par une énorme tortue de mer, mes animaux préférés.  Cette session de snorkeling s’annonce exceptionnelle. Nous enfilons à nouveau palmes et tubas, nous sommes prêts sur le deck. Harris nous crie « Jump Now » et nous voilà tous à l’eau. Je plonge la tête sous la surface et le temps s’arrête.. Des milliers de poissons nagent sous mes yeux dans une eau limpide, c’est une explosion de couleur. Des poissons de toutes les formes, de toutes les tailles, des bancs entiers dans un sens puis dans un autre, je n’avais jamais vu ça. Près des coraux également des serpents de mer et leurs anneaux noirs et jaunes… « si tu ne les approche pas, tu ne craint rien » me dit Harris… Pas de souci la dessus, je vais nager à l’opposé. Nous remontons à bord crevés mais ravis. Harris veut nous emmener maintenant voir les mantas, selon ses dires elles seront sûrement nombreuses si on a de la chance, on se laisse croire que l’on est effectivement très chanceux…

« J’étire mes bras quand l’une d’elle passe en dessous de moi, son envergure est impressionnante »

Et la chance ne nous a effectivement pas quitté d’une semelle. Les Mantas sont là. Elles sont des dizaines sous nos yeux. Nous plongeons encore et encore pour les approcher au plus près sans les déranger. J’étire mes bras quand l’une d’elle passe en dessous de moi, son envergure est impressionnante. Le temps s’arrête encore une fois dès que l’on est en présence de quelque chose de plus « grand » que soi. On savoure, on apprécie ces moments d’exception…

De retour à bord, Harris les a aperçu un peu plus au large remonter à la surface pour se nourrir avec le courant. On en voit quelques unes, le spectacle a l’air dingue. Les garçons sortent les drones et la magie opère sur les écrans de leurs téléphones. Elles sont très nombreuses, nous n’avions jamais vu une chose pareille. C’est époustouflant. Notre respect pour les animaux peuplant notre planète grandit à chaque rencontre et nous avons ce jour là ressenti des émotions que nous ne pourrons jamais oublier. On vous laisse découvrir ça de vos propres yeux.

A peine remis de nos émotions nous débarquons pour quelques heures sur une autre île déserte juste à côté, aux eaux translucides à 30 degrés, au sable légèrement rose dû à la présence de corail rouge et aux coquillages gigantesques, si le paradis existe il se trouve aux îles Komodo!

A ce stade de l’aventure vous vous demandez sûrement ce qu’il en est des fameux dragons? Et bien ils ne sont pas au programme de la croisière et ça nous allait très bien comme ça. Sachez que si vous venez aux Komodo pour voir les dragons, vous pourrez trouver d’autres formules ou d’autres tours operator qui vous emmènerons les voir. Nous avions entendu pas mal de gens assez déçus par les tours d’une journée que l’on peut proposer à Labuan Bajo, qui de surcroît sont assez chers, nous avons choisi de faire l’impasse, sans aucun regret.

Mais revenons à notre croisière, il nous reste un dernier spot à faire ce jour là, une toute petite île entourée d’oursins en plein milieu de l’océan, surnommée Honey Moon Island. Nous plongeons du bateau pour rejoindre en faisant bien attention aux nombreuses boules noires qui jonchent le sable. Le soleil tape fort, nous avons l’impression de participer à un barbecue géant. Les garçons sortent les drones et commencent à survoler la zone. Quelques minutes plus tard nous avons l’agréable surprise de constater que tout est souvent encore plus beau vu du ciel. Allongés sur le sable blanc, notre île ressemble à une banane gigantesque entourée d’eaux turquoises.

Croisière aux îles Komodo

Cela fait moins de 48h que nous avons quitté Labuan Bajo et nous avons déjà des dizaines et des dizaines de souvenirs inoubliables plein la tête. Il nous reste une soirée sous le clair de lune et une matinée avant de retourner au port et nous aimerions rester à bord pour une durée indéterminée. Le lendemain, deuxième lever de soleil magique depuis notre cabine immaculée, décidément la vie n’a pas le même goût ici. Il en faut peu pour être heureux, du soleil, des amis et de la nature, nous questionnons nos choix de vie entourés du bitume Parisien et Berlinois.

croisière aux îles Komodo

« Comment ne pas avoir envie de protéger de toutes ses forces des trésors de la nature comme ceux ci? Comment peut prendre l’océan pour un vide ordure? Je ne m’y ferais jamais et nous espérons simplement que les générations futures feront de la protection de l’environnement une priorité »

Nous continuons nos aventures près des récifs coralliens plus beaux et colorés les uns que les autres. On s’étonne même de la préservation de certains… En sachant qu’ils sont voués à disparaitre…En toute honnêteté la seule ombre au tableau fut par moments les courants d’ordures que nous avons pu apercevoir. Des chaises, des chaussures, du plastique… L’humain est tellement nuisible. Comment ne pas avoir envie de protéger de toutes ses forces des trésors de la nature comme ceux ci? Comment peut prendre l’océan pour un vide ordure? Je ne m’y ferais jamais et nous espérons simplement que les générations futures feront de la protection de l’environnement une priorité. Nous sommes conscients d’avoir été privilégiés de pourvoir assister à autant de merveilles. Les mantas sont régulièrement pêchées illégalement et l’explosion du tourisme se fait malheureusement au détriment de l’éco système quand les gens ne sont pas respectueux. Nous avons vu le capitaine d’un bateau trois fois plus gros que le notre se mettre en travers du courant des mantas pour que ses occupants puissent les voir de plus près… Une honte. Si vous envisagez d’aller faire un tour au Komodo, faites le dans le respect de l’environnement et de ses habitants. Et une grosse pensée pour Harris et son équipage qui font de leur mieux pour que l’on passe un bon séjour avec des horaires de folie. Pensez y!

Notre aventure touche à sa fin et nous rentrons à regrets mais le coeur rempli à Labuan Bajo. Nous n’avons pas pu arrêter de sourire de la journée en repensant à ces moments exceptionnels. Il nous reste une dernière nuit à Labuan Bajo avant de rentrer, nous regarderons le Monde de Dory sous un autre oeil ce soir là, en espérant pouvoir revenir très bientôt faire une croisière encore plus longue et découvrir d’autre merveilles! (Dernière petite précision car à notre époque cela n’était pas inclus dans notre formule, des « National Park Fees » d’environ 25 dollars par jour et par personne seront à rajouter au budget de votre séjour, pensez y!) »

croisière aux îles Komodo

Nous vous disons à très bientôt sur les routes poussiéreuses de Flores et qui sait, nous partagerons peut être un de ces bateaux de croisière tous ensemble prochainement. Nous vous souhaitons une fabuleuse croisière aux îles Komodo!