Au fur et à mesure de nos voyages et du développement du blog, de plus en plus de personnes viennent nous poser des questions sur nos destinations coup de coeur, les endroits à privilégier dans tel ou tel pays… et la Thaïlande est celui qui revient le plus souvent. On nous pose énormément de questions sur cette destination très prisée, alors c’est décidé, on replonge dans nos souvenirs et direction la Thaïlande pour un mois d’aventures pendant notre premier séjour en Asie!

Thaïlande By WilliamK

Il faut repartir bientôt 3 ans en arrière, en mars 2014. Nous quittons le froid parisien pour atterrir dans la suffocante et tentaculaire Bangkok. Pour ce voyage comme pour tous ceux qui ont suivis, nous ne réservons rien à l’avance dans les pays où cela est possible. Aucun problème de ce genre avec la Thaïlande, les offres de logements sont si nombreuses et la haute saison terminée, nous trouverons sur place ce dont nous avons besoin pour nous loger. Nous avions simplement réservé la première nuit à Bangkok et décidé en gros de l’itinéraire que l’on voulait suivre. Nous allions commencer par explorer le sud, les îles, et plus tard remonter de Bangkok à Chiang Mai. Ce récit commencera donc au deuxième jour du voyage, si vous voulez en savoir un peu plus sur Bangkok, rendez vous sur cet article: Bangkok la nuit .

Notre itinéraire d’un mois en Thaïlande :

De Bangkok aux îles

Bangkok —> Hua Hin

Nous nous rendons ce jour là très tôt à la gare de Hua Lamphong à Bangkok pour prendre un train et descendre dans le sud. Notre objectif est de rejoindre la ville de Chumphon et d’y prendre un bateau pour l’île de Koh Tao. Nous ne sommes pas pressés pour rejoindre Chumphon. La station balnéaire de Hua Hin, la plus ancienne de Thaïlande nous parait idéale pour un arrêt. Nous avons choisi le train plutôt que le bus qui nous semblait idéal pour combiner immersion et photos. Les trains Thaïlandais ne vont pas vite et permettent d’admirer de sublimes paysages. Thaïlande By WilliamK

Nous avions choisi un départ vers 9h du matin. Quand je dis « vers 9h du matin » comprenez: ne soyez pas regardant sur les horaires. En Thaïlande la ponctualité des trains est une notion qui n’existe pas vraiment.

Vous avez plusieurs choix de catégories dans les trains Thaïlandais :

La 3 ème classe: souvent pleine à craquer, très bon marché mais peu confortable, sans clim.

La 2 ème classe: un peu plus chère, plus confortable et avec clim ou ventilation.

La 1ère classe: beaucoup plus chère, et avec tout le confort et la clim.

Je vous le donne en mille pour celle que l’on a choisi: la 3 ème classe! La guichetière nous fait les yeux ronds, mais nous sommes sûrs de notre choix. Nous choisissons de nous immerger le plus possible dans la culture des pays que l’on visite et pour ça rien de tel que les transports locaux. Le billet est à environ 1 euro par personne pour rejoindre Hua Hin depuis Bangkok, pour environ 6 heures de train. Nous avons de la chance ce matin là, nous trouvons des places assises! Nous sommes la curiosité du wagon; il n’y a quasiment jamais de touristes en 3 ème classe, les voyageurs sont intrigués, charmants et les conversations s’engagent.

Thaïlande By WilliamK

L’air est chaud, les paysages défilent et mes yeux bleus sont une source de questionnement. On nous prend en photo et nous arrivons à communiquer avec une mère de famille qui a quelques notions d’anglais. Adorable, elle nous invite à venir passer la nuit dans leur famille. Nous déclinons avec regrets son invitation ne voulant pas nous imposer…

Les vendeuses ambulantes passent à de nombreuses reprises dans le train, chargeant et déchargeant quantité de marchandise à chaque arrêt. On peut donc se restaurer à bord des trains pendant ces longs voyages. Ce qu’on a préféré y manger: des nouilles épicées servi dans du papier journal et du riz à la noix de coco servi dans des morceaux de bambous. Se restaurer à bord est très bon marché même si bien sûr vous paierez le prix pour les farangs (nom utilisé par les thaïlandais pour désigner les étrangers blancs)

Thaïlande By WilliamK

Hua Hin

Hua Hin n’est pas un arrêt indispensable si vous n’avez pas beaucoup de temps pendant votre séjour mais c’est une station balnéaire assez agréable, avec une belle plage, où l’on peut siroter des cocktails les pieds dans l’eau. Le marché de nuit est également intéressant, nous y avons pour la première fois goûté de nombreuses spécialités locales, dont nos préférées, des petites boules au lait de coco, ayant une consistance qui s’apparente aux pancakes. Si vous êtes pressés par le temps, rendez vous directement à Chumphon, et naviguez vers Koh Tao!

Le lendemain nous partons de nouveau en train direction Chumphon. Le train qui doit nous y emmener a trois heures de retard, ce qui nous laisse le temps d’arpenter la jolie gare en long, en large et en travers et d’observer la vie locale à bord des trains qui passent. Nous sympathisons avec un couple de backpackers retraités venus de Bretagne, qui dès qu’ils le peuvent, se font des virées à moto en Thaïlande. En troisième classe sous les ventilos qui peinent à fonctionner, nous nous racontons nos aventures dans d’autres pays du monde.

 « les arrêts qui semblent les moins intéressants réservent parfois de jolies surprises! »

Chumphon

Soyons clairs, si ce n’était pas pour partir vers les îles, Chumphon n’aurait pas un grand intérêt. Nous y avons passé la nuit car nous avions repéré un bateau pour Koh Tao qui partait vers 7h du matin. Mais les arrêts qui semblent les moins intéressants réservent parfois de jolies surprises!

Thaïlande by WilliamK

A peine débarqués à la gare avec le flot de voyageurs qui partiront vers les îles, nous voilà alpagués par un chauffeur. Plutôt réticents d’habitude avec ce genre d’approche parfois synonyme d’arnaque, nous tombons sur un monsieur plutôt charmant qui tient une boutique de tickets de voyages. Nos billets pour le bateau du lendemain matin en poche, il nous suggère de dormir dans la guest house d’un de ses amis. Encore une fois assez méfiants, nous nous laissons quand même tenter. Nous voilà en plein centre ville, dans une petite guest house simple mais propre. La chambre est à 5 euros la nuit, avec salle de bain et toilettes communes, mais le jardin est plutôt agréable pour se reposer. Nous rencontrons en arrivant Mélissa, une jeune voyageuse Américaine qui passe ses premiers jours en Thaïlande, et qui y restera un an pour enseigner l’anglais aux enfants. On sympathise et nous partons ensemble explorer la ville et le marché de nuit. De nouvelle amitié en battle de b-boy improvisé, Chumphon se révèle surprenante.

Les îles: Koh Tao, Koh Phangan & Koh Phi Phi, en passant par Phuket

Koh Tao

Sept heures du matin, nous voilà avec des dizaines de voyageurs sur le bateau qui nous emmène à Koh Tao. La plupart des gens avec qui l’ont discutent se rendent à Koh Phangan comme Mélissa, pour la Full Moon party qui y aura lieu ce weekend là.

Thaïlande By WilliamK

« Koh Tao est vide pendant les full moon party sur l’île voisine. »

Nous la full moon party, on s’en contrefout, on veut de l’aventure et de la nature. Nous avions donc décidé de tout faire à l’inverse: Koh Tao pendant que les foules seraient sur Koh Phangan et arriver à Koh Phangan pendant que les gens se rendraient sur Koh Tao. Et on ne regrette pas du tout! Koh Tao est vide pendant les full moon party sur l’île voisine. A nous les lagons, les routes désertes et les prix négociés à la baisse car les hôtels sont à moitié vides. On y a passé trois jours à arpenter l’île, tenter du snorkling, échouer lamentablement, et admirer les étoiles en buvant des blue lagoon.

On s’était rendus au Ko Tao Resort, tout au sud de l’île, un établissement plutôt chic qui nous changeait des guest house bon marché des jours précédents. Et quitte à être sur une île de rêve, ne faisons pas les choses à moitié! En négociant nous avions eu une chambre à 60 dollars la nuit dans ce super hôtel au service impeccable, avec piscine à débordement, à deux pas d’un magnifique lagon. Pour circuler sur l’île, nous avions loué un scooter tout près. Il y a pas mal d’arnaques avec les locations de scooters en Thaïlande. Vous ne pouvez pas en louer sans laisser votre passeport, qui reste une monnaie d’échange pour vous soutirer de l’argent en plus. La méthode est simple, vous louez votre scooter et au retour, des éraflures dont vous n’êtes pas responsable vous sont imputées. Pour détourner cette petite arnaque commune, rien de plus simple: au moment de la location, filmez ou prenez des photos du véhicule sous tous les angles, devant votre loueur, avec le sourire, en lui faisant comprendre que vous êtes au courant de ce genre de procédé. Nous avons fait ça à chaque fois que l’on a loué un véhicule en Thaïlande et nous n’avons eu aucune mauvaise surprise. Mieux vaut être un peu malin!

Koh Phangan

Arrivés sur Koh Phangan nous rejoignions directement Mélissa dans une petite guest house bon marché au sud de l’île avec bungalows dans les arbres, quelque part entre Ban Tai et Haad Rin. Le confort est sommaire mais l’endroit a sa propre petite plage loin de l’agitation. Je n’ai malheureusement que peu de souvenirs de l’île hormis le fait qu’on lui a trouvé beaucoup moins de charme que Koh Tao. Le port de Thong Sala, bétonné, est à l’opposé de celui de Koh Tao. Dès le premier jour j’ai attrapé la dengue et j’ai passé le plus clair de mon temps à dormir. Nous avons passé également trois jours sur l’île, le dernier sur la côte est, au nord de Thong Sala au Baan Manali Resort. L’endroit était sublime et à l’époque très correct niveau prix. Ils ont depuis une piscine, l’idéal si vous cherchez à vous reposer.

Pour ceux qui souhaitent aller en Thaïlande pour faire la fête, Koh Phangan est sûrement l’endroit idéal mais si vous cherchez de la nature et du charme, Koh Tao est faîte pour vous. Nous n’avons pas vraiment donné sa chance à l’île faute de mieux. Elle regorge sûrement aussi de petits endroits charmants. Dès que je me suis sentie en état de tenir debout, nous avons pris le bateau et le train direction Phuket et le centre de training Tiger Muay Thai camp où des amis s’entrainaient.

Phuket

Pour nous rendre de Koh Phangan à Phuket nous avions pris un fast boat jusqu’à Surat Thani et ensuite deux bus jusqu’à Phuket. Pour le deuxième bus, notre chauffeur ne s’étant jamais levé, 3h plus tard on nous a fait monter dans un bus local. La particularité étant que les bus locaux s’arrêtent constamment pour faire monter et descendre des passagers, le trajet a duré 3 bonnes heures de plus que prévu, ajouter à ça le retard, on vous recommande quand vous vous déplacez en Thaïlande de prévoir des horaires assez larges.

« Si comme moi vous n’êtes pas fan des chauffeurs de bus qui conduisent d’une main à pleine vitesse (…)Passez votre chemin ou prenez l’avion… « 

Si comme moi vous n’êtes pas fan des chauffeurs de bus qui conduisent d’une main à pleine vitesse, le portable vissé à l’oreille, sans distance de sécurité au point de ne pas pouvoir lire la plaque d’immatriculation du véhicule d’en face tellement on est collés et de doubler en plein virage sans visibilité… Passez votre chemin ou prenez l’avion… Je me souviendrais toute ma vie d’avoir réveillé tout le bus en hurlant, assistant impuissante à l’accident du camion devant nous. A pleine vitesse, il a fait une sortie de route impressionnante, couchant tous les palmiers sur son passage et s’écrasant des dizaines de mètres plus loin. Notre bus a enfin ralenti, le temps de voir le chauffeur du camion sortir par le pare brise par miracle… Et nous revoilà repartis aussi vite qu’avant, les sueurs froides en plus…

Notre séjour à Phuket a tourné essentiellement autour du Muay Thai, d’entraînements en match de boxe, on en garde un super souvenir. Pour ceux qui souhaitent expérimenter un entrainement en Thaïlande, n’hésitez pas!

On y a trouvé également quelques belles plages, fait la visite incontournable du Big Buddha et passé une soirée mémorable, invités par le patron de notre guest house à fêter son anniversaire!

Koh Phi Phi

Koh Phi Phi nous faisait rêver, ses plages de sable blanc, ses lagons paradisiaques et la mythique Maya Bay étaient des incontournables pour nous pendant ce voyage. Nous n’avons pas été déçus de notre séjour sur l’île de Phi Phi Don, on s’était bien renseignés au préalable pour être dans les meilleurs conditions. De Phuket nous avons pris un bateau jusqu’au port de Tonsai, puis un long boat une fois sur place pour nous rendre à notre hôtel.

Pour faire de Phi Phi un bon souvenir, il y quand même une marche à suivre:

-Nous étions en période basse, fin mars. L’île est très touristique mais à cette époque de l’année cela reste très supportable.

Nous avons choisi de ne pas résider sur Tonsai, qui propose les guest house les moins chères, mais le village est sale et très bruyant. Nous avons pris un hôtel sur la plage d’Had Yao, le Bay View Resort, excellent rapport qualité/prix. Encore une fois sur un lagon paradisiaque nous avions trouvé une chambre à 60 dollars la nuit, à ce prix là ce n’est pas sur la plage mais à 200m et l’hôtel et le service étaient parfaits. 60 dollars quand on est en backpack c’est un budget c’est clair, mais si on remet ça pour la même qualité de service, et surtout l’endroit sublime aux tarifs français, ce serait inabordable… Les petits déjeuners les pieds dans l’eau avec vue sur le lagon, je ferai bien ça tous les jours… Nous avons aimé également la proximité des plages de rêves et des petits bars et restos à 5 minutes à pied, desquels on pouvait admirer la voie lactée…

« nous avions négocié avec un pêcheur de l’île notre trajet et notre heure de départ, 8h du matin, pour être dans les premiers sur la baie »

Maya Bay

Des dizaines de tours peuvent vous emmener sur Phi Phi Ley avec comme destination Maya Bay, à tous les budgets et avec des prestations différentes. Nous avons préféré encore une fois prendre la tangente. La veille nous avions négocié avec un pêcheur de l’île notre trajet et notre heure de départ, 8h du matin, pour être dans les premiers sur la baie et surtout pouvoir en profiter avant l’arrivée des énormes bateaux d’excursions. De nouveau, nous avons bien fait! Nous avons pu faire une bonne heure de snorkling dans la baie quasi déserte, c’était sublime. L’accès à plage est payant, il faut s’acquitter du droit d’entrée du parc national, nous avons donc fait l’impasse. Nous vous conseillons si vous voulez faire Maya Bay dans le calme et la tranquillité de vous y rendre absolument avant 10h du matin, voir plus tôt. Des dizaines de bateaux arrivent dans ces heures là, chargés de touristes et le paradis se transforme peu à peu en enfer… Mais si vous vous organisez un minimum, Maya Bay restera un souvenir inoubliable!

De Bangkok à Chiang Mai

Pour la deuxième partie de notre voyage nous voilà de retour à Bangkok! La partie plage et farniente de notre séjour aura duré une quinzaine de jours, il est temps de découvrir une autre facette de la Thaïlande, plus culturelle. Nous allons remonter le pays en train jusqu’à Chiang Mai, puis nous partirons à l’aventure dans le Nord du Laos.

« Debout dans le train en troisième classe nous sommes l’objet de toutes les curiosités. Les gens se serrent pour nous laisser un peu de place sur les bancs, intrigués par notre présence. »

Nous avons pris un vol de Phuket à Bangkok avec Air Asia, et nous sommes à nouveau à la gare de Hua Lamphong pour prendre un train direction Ayutthaya et son parc archéologique inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Debout dans le train en troisième classe nous sommes l’objet de toutes les curiosités. Les gens se serrent pour nous laisser un peu de place sur les bancs, intrigués par notre présence. Une vieille dame parlant quelques bribes d’anglais nous demande notre destination et en informe tout le wagon. Une fois à l’approche de notre station, nous sommes prévenus de toutes parts que nous sommes au bon endroit, quelle gentillesse de la part de nos compagnons de voyage!

Ayutthaya

Pour notre séjour à Ayutthaya nous avions choisi Baan Lotus GuesthouseTrès bien située dans la ville, les propriétaires parlent anglais, les chambres sont propres et assez spacieuses, les douches en commun. Encore une fois en basse saison c’est quasiment vide (comptez environ 12 euros par nuit). Nous avons loué des vélos à quelques rues de là pour explorer la cité archéologique. Il faisait une chaleur écrasante à Ayutthaya en ce début avril et nous partions le matin à la fraiche faire le tour des temples et ruines de la ville.

Si vous envisagez de visiter Sukhothai qui est également un parc archéologique classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, vous pouvez faire l’impasse sur Ayutthaya. Nous n’avons pas pu faire Sukhothai mais nous avons entendu que c’est superbe! Mais si le temps vous le permet et que vous êtes féru de vieilles pierres, Ayutthaya reste un arrêt très agréable.

« Nous ne pouvons que vous encourager à ne pas participer à cette maltraitance. Le dressage d’éléphants est d’une très grande violence, et tant qu’il y aura de la demande, l’offre sera là… »

Eléphants et tigres

A Ayutthaya comme dans de nombreuses villes de Thaïlande on pourra vous proposer de faire des balades à dos d’éléphants. Nous n’avons pas de mots pour vous décrire à quel point les éléphants d’Ayutthaya nous on fait mal au coeur, dans leurs trajets incessants sur le bitume à transporter des touristes sans relâche sur des nacelles très lourdes.

Nous ne pouvons que vous encourager à ne pas participer à cette maltraitance. Le dressage d’éléphants est d’une très grande violence, et tant qu’il y aura de la demande, l’offre sera là… Si vous voulez approcher des éléphants, nous vous encourageons à vous tourner vers une association qui s’occupe d’anciens éléphants de travail, dans le but de leur offrir une retraite plus douce… Il en va de même pour les tigres en Thaïlande, ne participez pas à cette grotesque mascarade qui consiste à se prendre en photo avec des tigres, ils sont également maltraités et drogués. Il y a bien d’autres façons de passer un merveilleux séjour en Thailande.

Lopburi, la ville des singes

Nous remontons en train 67 kms au nord d’Ayutthaya pour aller visiter Lopburi, célèbre pour ses centaines de singes en liberté. A peine débarqués ils sont partout, déambulants sur les toits, chassant la moindre nourriture que vous pourriez avoir. La ville a la particularité d’avoir tous ses immeubles grillagés, pour parer aux intrusions de singes de tous les côtés. Je ne suis pas très à l’aise et ils n’ont peur de rien! Le spectacle qu’offre Lopburi est quand même très original mais ne vaut pas la peine d’y passer plus d’une journée. Nous repartirons donc le soir même par le train de nuit direction Chiang Mai et sa région où nous avons prévu de passer plusieurs jours.

Pour notre trajet direction Chiang Mai nous avions pris cette fois le train de nuit en deuxième classe, pour un budget de 15 euros par personne. Il dure une douzaine d’heures, c’est propre et confortable et l’expérience en elle même est assez chouette hormis le fait que le wagon ressemble à une morgue.. Pensez également à prendre un pull, la climatisation est à fond et il y fait un froid de canard.

Thaïlande By WilliamK

Chiang Mai

A Chiang Mai nous avions choisi de rester en plein coeur de la vieille ville pour pouvoir au maximum nous déplacer à pieds. Le nombre de guest house au mètre carré est assez impressionnant, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. N’hésitez pas une fois de plus à repérer les promos sur des sites tels que booking.com, nous avions eu des tarifs très avantageux grâce à ça.

Il y a largement de quoi faire pour quelques jours dans le coin, que ce soit visiter des temples, flâner sur les marchés, se faire masser… Chiang Mai reste une grande ville mais a taille plus humaine, sans comparaison avec la folie de Bangkok. Vous pouvez facilement en faire votre port d’attache pour sillonner la région, de nombreuses excursions vous seront proposées. Il est également facile de se déplacer en scooter en étant prudent, la circulation n’étant une fois de plus rien en comparaison de celle de la capitale. On y a passé la plupart de notre temps a nous détendre, on y a retrouvé Mélissa et ses amis qui venaient y fêter Songkran et surtout nous en avons profité pour préparer notre voyage en slow boat sur le Mekong, qui allait nous emmener dans une aventure extraordinaire jusqu’à Luang Prabang au Laos, y célébrer Pi Mai pour la première fois! Pour le récit de notre deuxième fête de l’eau au Laos en avril 2016, c’est ici!

On vous donne notre adresse coup de coeur qui est devenu notre cantine à Chiang Mai, le Dada Kafe dans la vieille ville. On mange ici bio et végétarien, c’est copieux, frais, sain et surtout délicieux! Leurs smoothies sont vraiment très bons, et les plats ravirons toutes les papilles… On en rêve encore du Dada Kafe…

 

Pour résumer: Un voyage d’un mois en Thaïlande nous aura permis de découvrir le pays sans courir et de prendre le temps de rester dans les endroits où nous avions eu des coups de coeurs. Mais nous avons quand même dû faire des choix de destinations. Pour les backpackers qui sont dans le coin pour une plus longue période n’hésitez pas à y prévoir cinq ou six semaines si vous le pouvez. La Thaïlande peut largement donner un bon aperçu de ce qu’elle a à offrir au voyageur en deux ou trois semaines, privilégiez peut être la découverte des îles si vous avez envie de paysages paradisiaques ou bien le nord du pays si vous cherchez plus de charme et d’authenticité.

Notre voyage en Thaïlande se terminera à la frontière Laotienne, prêts pour de nouvelles découvertes. On vous laisse avec le superbe temple Wat Rong Khun, sur le chemin du nord à Chiang Rai!

A très bientôt pour de nouvelles aventures au bout du monde!